Envie de rester au courant des alertes sur le territoire ?
Je consens à ce que mon adresse mail serve à l'envoi de la newsletter.
{emailcloak=off}
Accueil > Infos pratiques > Actualités > Avant la rénovation urbaine, les relogements s’organisent

Avant la rénovation urbaine, les relogements s’organisent

publié le 28/07/2021
relogement

Près de 39 millions d’euros  pour les Martinets à Montataire, et 145 millions d’euros pour les Hauts-de-Creil (Les Cavées, quartiers Rouher et du Moulin) : le nouveau programme de rénovation urbaine (NPNRU) va modifier le visage de ces secteurs de l’Agglomération en une décennie.

260 démolitions de logements pour désenclaver ces quartiers sont prévues ainsi que 80 constructions favorisant la mixité sociale et près de 2 800 réhabilitations ou résidentialisations afin d’améliorer le cadre de vie des habitants.

Cependant, faire disparaître autant d’appartements de deux bailleurs (Oise Habitat et SA HLM) nécessite dès à présent d’envisager le relogement de près de 300 familles.

Dans certains cas, de la « décohabitation » est envisagée, c’est-à-dire reloger aussi des parents ou des enfants.
Des référents des bailleurs sociaux ont commencé à rencontrer ces foyers afin de jauger leurs besoins, évaluer leurs ressources, vérifier si le logement actuel n’est pas en sur ou sous-occupation.
Trois propositions au maximum de transfert vers des appartements neufs ou très récents leur seront formulées.
L’idée est de profiter de ce relogement pour améliorer la situation des résidants.
Par ailleurs, des familles volontaires bénéficient d’un accompagnement personnalisé pour les démarches administratives, la mise en carton et l’organisation de leur déménagement dont le coût est pris en charge par les bailleurs.

Le terme de cette campagne de relogement est prévu fin 2023.

relogement

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedinPinterest
Inscription à la Newsletter
Je consens à ce que mon adresse mail serve à l'envoi de la newsletter.
{emailcloak=off}