Envie de rester au courant des alertes sur le territoire ?
{emailcloak=off}
Accueil > Services aux habitants > ECONOMIE, EMPLOI ET FORMATION > Actions économiques > Friches industrielles

Friches industrielles

ba.jpg

Au cours de l’année 2016, trois sites ont fait l’objet de réunions et/ou d’actions visant à leur reconversion ou réhabilitation.

LA RECONVERSION DES SITES INDUSTRIELS OU FRICHES

GOSS
En 2016, l’Agglomération a déposé une offre de reprise du site Goss auprès du tribunal de commerce. Lors d’une audience en octobre, le tribunal s’est montré intéressé par la proposition de l’’Agglomération.
Toutefois les démarches n’ont pas abouti en 2016 dans l’attente de la formalisation de la prise en charge des coûts liés à la dépollution. Des réunions sont prévues début 2017. A noter que ce site, initialement en bon état, a été considérablement dégradé en 2016.

Depuis 2013, le site de Still est sans activité mais toujours géré par Punch Metal Montataire (PMM) filiale de la société Punch Metal International qui avait repris le site en juillet 2012. PMM fait assurer le gardiennage du site et règle taxes foncières et échéances du lease-back. Sud Oise Développement, l’Agence (SODA), à plusieurs reprises, a été approchée par des entreprises pour des demandes de renseignements sur une location ou une acquisition sans qu’il soit possible de présenter les conditions financières du fait de l’absence de réponse claire de la part de PMM.
Par ailleurs l’Etat qui s’était mobilisé activement dans le projet initial de reprise, s’est inquiété du devenir du dossier. Aussi, en 2016, des réunions ont été organisées avec l’ensemble des parties concernées afin d’y voir plus clair sur le montage juridique en cours, sur les charges financières réelles supportées par PMM ainsi que sur les conditions que l’entreprise émet pour une cession des biens. L’objectif est de voir comment il est possible d’accélérer la reconversion du site.

ETOILE PROPERTIES
Face à la rareté du foncier disponible sur l’agglomération, les rares opportunités sont très sollicitées. Parmi ces dernières, une quinzaine d’hectares vierges d’occupation, situés à cheval sur les villes de Nogent-sur-Oise et Villers Saint Paul. Ces terrains, appelés en interne Etoile Properties, du nom de la société qui commercialise le foncier, sont proposés par leur propriétaire à un prix supérieur au niveau du marché. Cet état de fait pénalise l’Agglomération qui se retrouve avec des friches en cœur d’agglomération et se voit soustraire des opportunités d’installation d’entreprises et donc de création d’emplois.
En 2016, l’Agglomération et SODA ont examiné avec l’Etablissement Public Foncier Local de l’Oise (EPFLO) la situation foncière de ces terrains et les solutions pouvant être apportées pour en envisager une maîtrise publique. L’éloignement des centres de décision (côté propriétaire), la lourdeur des procédures ainsi que les coûts liés ont conduit à reporter temporairement

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedinPinterest

Partenaires

  • Soda
  • BGE Oise
  • Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Oise
  • Chambre des métiers
  • Initiative Sud Oise
  • Les marches de l'Oise
  • Medef Oise
  • MLVO
  • Proch'Emploi
  • ADIE
Inscription à la Newsletter
{emailcloak=off}