abbatiale saint leu d'esserent

Saint-Leu d'Esserent

Il existe à Saint-Leu, de nombreux vestiges de la présence des moines et de l’économie du monastère : église-prieurale, cloître, souterrains, cave banvin, carrières, etc…


Maire : Frédéric Besset,  4 692  habitants : Les Lupoviciens, Superficie : 13,08 km2

Saint-Leu d’Esserent possède un passé chargé d’histoire. Son abbatiale majestueuse, qui surplombe la ville, attire immédiatement le regard. 

Ce joyau architectural a été construit à partir du XIIème siècle sur l’emplacement d’une église primitive. Elle a abrité pendant des siècles des moines de l’Ordre de Cluny.
La pierre extraite dans les carrières de Saint-Leu fait partie intégrante de l’histoire de la cité. Cette pierre va alimenter pendant plusieurs siècles les grands chantiers des cathédrales et des palais royaux.
Au 19ème, les carrières sont la 3ème source d’emploi après l’agriculture et la batellerie.
Occupées par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale pour l’assemblage des missiles V1, ces carrières seront la cible en 1944 d’un bombardement intensif des alliés qui détruira la ville à 85 %.
Aujourd’hui, la ville est résolument tournée vers l’avenir. Ses atouts : son patrimoine, son histoire mais aussi la rivière Oise.

Elle propose de nombreuses activités nautiques : croisières sur l’Oise et la base de loisirs qui accueille 100 000 visiteurs par an.

Saint-Leu met à disposition de ses habitants de nombreuses structures sportives, scolaires et périscolaires et bénéficie un tissu associatif dense.

Sur le plan économique, Saint-Leu accueille des industries de pointe et EDF possède sur les bords de l’Oise le plus grand portique de colis lourds au Nord de Paris.