slide-forum-de-la-copro-2021-2560x612px
slide-forum-de-la-copro-2021-2560x612pxslide-invitation-appel-a-projets-2560x612pxslide-crte-nature-2560x612pxslidermagn17automne20212560x612pxbanniere-axo-new
3eme Forum de la Copro
La Communauté d’Agglomération Creil Sud Oise organise la troisième édition du Forum de la Copropriété le 06 Novembre 2021Lire la suite
Politique de la Ville : appel à projets 2022
Vous êtes une structure associative ? Vous avez un projet à destination des habitants des quartiers prioritaires de l’agglomération pour 2022 ? L'appel à projets Politique de la Ville 2022 est ouvert jusqu'au Lundi 15 novembre 2021Lire la suite
Le Contrat Territorial de Relance et de Transition Ecologique (CRTE)
Le 10 septembre 2021, la Préfète de l’Oise Corinne Orzechowski et le Président de la Communauté d'Agglomération Creil Sud Oise et Maire de Creil Jean-Claude Villemain ont signé le Contrat Territorial de Relance et de Transition Ecologique.Lire la suite
Le magazine Automne de l'Agglo est arrivé !
Dossier spécial sur les mobilitésLire la suite
AXO, le réseau de transport urbain de l'Agglomération Creil Sud Oise !
NOUVEAU ! Dès le 30 août, avec AXO tout est plus proche !Lire la suite

L'Actu de l'agglomération

actu-linkcity-600x449px

179 logements à bâtir sur les bords de l’Oise

Habitat

LIRE LA SUITE

actu

Protocole d’Engagement Renforcé et Réciproque (PERR)

Politique de la ville

LIRE LA SUITE

terrains-familiaux-page

Terrains familiaux

Habitat

LIRE LA SUITE

actu-forum-de-la-copro-2021-600x449px-ok

3eme Forum de la Copro

Habitat

LIRE LA SUITE

escalier-actu

Patrimoine sauvegardé durant la démolition du lycée Gournay

Urbanisme

LIRE LA SUITE

aap-actu

Politique de la Ville : appel à projets 2022

Politique de la ville

LIRE LA SUITE

pleiades-actu

Résidence Les Pléiades à Creil

Habitat

LIRE LA SUITE

epipactis-palustris-epipactis-des-marais

Mieux connaître la faune et la flore avec un Atlas de la biodiversité

Environnement

LIRE LA SUITE

jaime-mon-territoire

Liaison Roissy-Picardie

Transport et Déplacements

LIRE LA SUITE

challenge-mobilite

Challenge écomobilité scolaire : encourager les déplacements doux

Transport et Déplacements

LIRE LA SUITE

goss-actu

La reconversion de Goss-Marinoni est en route !

ACSO

LIRE LA SUITE

creilsudoise

Conseil Communautaire de l'ACSO

ACSO

LIRE LA SUITE

actu-crte-nature-600x449px

Le Contrat Territorial de Relance et de Transition Ecologique (CRTE)

ACSO

LIRE LA SUITE

voies-douces-actu

Les voies douces vont traverser Nogent-sur-Oise

Transport et Déplacements

LIRE LA SUITE

glachoirs-actu

Protection des sites naturels

Environnement

LIRE LA SUITE

bandeau-reseaux-sociaux

Challenge de la mobilité en entreprise du 20 au 25 septembre

Transport et Déplacements

LIRE LA SUITE

actumagn17automne2021600x449px

Le magazine Automne de l'Agglo est arrivé !

ACSO

LIRE LA SUITE

axo-new

AXO, le réseau de transport urbain de l'Agglomération Creil Sud Oise !

Transport et Déplacements

LIRE LA SUITE

capture-decran-2017-11-29-a-190646-e1511978833807

Projet MAGEO

Environnement

LIRE LA SUITE

mjd-suivi-justice-therapeutique

Suivi justice thérapeutique

Accès aux droits

LIRE LA SUITE

relogement

Avant la rénovation urbaine, les relogements s’organisent

Urbanisme

LIRE LA SUITE

actu

Mobilités ACSO

Transport et Déplacements

LIRE LA SUITE

eau-visuel-actu

Economique et de qualité, buvez « l’Eau de l’ACSO »

Eau et Assainissement

LIRE LA SUITE

fond-de-relance-actu

Fonds de relance Covid19

Economie, Emploi et Formation

LIRE LA SUITE

discriminations

L’ACSO étend son plan de lutte contre les discriminations

Accès aux droits

LIRE LA SUITE

Le conseil communautaire de l’ACSO a en effet entériné au mois de juin la vente de deux parcelles aux sociétés Linkcity et Nexity. Le premier programme est conçu par Linkcity (filiale de Bouygues Construction) avec 87 appartements dont 45 en accession privée, et 42 logements locatifs intermédiaires, sur l’emplacement des anciens ateliers municipaux creillois. En tant qu’aménageur de la ZAC Gournay – Les Usines, l’ACSO s’est rendue propriétaire de cette parcelle fin 2018 avec l’ambition de commercialiser cette surface de 3 588 m² située entre la rue Jean-Jaurès, la rue du Port et le quai d’Aval. Dans l’intervalle, 1 350 m² de cet ensemble ont été utilisés pour assurer l’aménagement des espaces publics du secteur des bords de l’Oise notamment au niveau de la place Anciant, de la rue du Port et du quai d’Aval. Aussi, après avoir commandé des études préalables, Linkcity a confirmé vouloir acquérir un terrain de 2 250 m² pour 962 150 € HT, ce que les élus de l’ACSO ont validé. De l’autre côté de la rue du Port, c’est Nexity avec de 92 logements dont 51 en accession privée, 26 logements locatifs intermédiaires et 15 logements sociaux. Elle a été rachetée par l’ACSO à la ville de Creil ainsi qu’une propriété par voie d’expropriation pour une surface de 3 825 m² entre la rue Jean-Jaurès, la rue Pelloutier et le quai d’Aval. C’est à l’unanimité que les élus de l’ACSO ont accepté de céder cet emplacement pour une somme de 1 039 590 € HT.  Le premier coup de pioche pour lancer ces deux opérations sera donné début 2022, et lesLire la suiteL’ACSO et ses partenaires ont validés cet été le Protocole d’Engagement Renforcé et Réciproque (PERR). Par ce document, ils s’engagent à mettre en œuvre des mesures concrètes en faveur des quartiers prioritaires : les Martinets (Montataire), les Hauts-deCreil, les Rochers et les Coteaux (Nogent-sur-Oise), Bellevue et Belle-Visée (Villers-Saint-Paul). Au titre de la sécurité, par exemple, l’État va renforcer les effectifs de la police nationale sur le territoire. En matière éducative, l’ACSO, avec l’Éducation Nationale, va poursuivre l’accompagnement des collégiens en situation de décrochage scolaire. Des activités seront par ailleurs proposées lors des vacances scolaires dans ces quartiers. Le PERR permettra de prolonger les engagements réciproques de l’État et des acteurs locaux, signataires du Contrat de Ville, jusqu’en 2022 et d’allouer des crédits aux actions portées par les communes (Montataire/Creil/Nogent-sur-Oise/Villers-Saint-Paul) et les associations concernées. Parmi les projets sélectionnés : le centre social « Trait d’union » de Villers-Saint-Paul : Durant l’été, grâce à l’Opération nationale « Quartiers d’été », le Trait d’union a proposé des animations dans les quartiers de Bellevue et de Belle-Visée. Les 2 000 habitants de ces deux quartiers prioritaires ont profité de ce dispositif autour de trois axes : le développement durable, les actions culturelles et les animations tous publics. « Pour la première fois, une journée d’inscriptions pour les sorties, le 23 juin, a eu lieu dans ces quartiers et nous l’avons couplée avec une action « Insertion des 16 - 30 ans », explique la responsable Anne-Sophie Huvet. «Avec la Mission locale, l’AFPA, les Apprentis d’Auteuil et l’Ecole de la 2e chance de Creil, nous avons rencontré les jeunes villersois pour leur détailler les mesures qui les concernent. » ajoute-telle. Une première réussie suivie de plusieurs rendez-vous pédagogiques et ludiques. Le 8 juillet une journée a été consacrée au développement durable avec Sud Oise Recyclerie, les cyclistes de l’AU5V et le bailleur Oise Habitat. Partant de ce « Quartiers d’été », l’équipe du Trait d’union entend amplifier à l’avenir sa présence dans les deux quartiers afin de mobiliser les habitants, d’être à leur écoute, de cerner leursLire la suiteInstallées depuis une quarantaine d’années sur le quai d’Aval le long de l’Oise à Creil, 15 familles de gens du voyage ont investi, cet été, des terrains familiaux locatifs aménagés pour elles au hameau du Plessis-Pommeraye. Au total 61 personnes ont intégré un lieu de résidence plus stable, sans toutefois renoncer à leurs envies de voyages. Ce transfert était guidé à la fois par la nécessité de disposer de la parcelle qu’ils occupaient afin de pouvoir y réaliser les travaux d’aménagement du futur Ec’eau port. Pour s’acquitter de ses obligations imposées par le schéma départemental d’accueil des gens du voyage qui prévoit 55 places de caravanes en Terrains Familiaux Locatifs (TFL), l’ACSO a retenu une surface boisée de 5 000 m² allée du Souvenir au hameau du Plessis-Pommeraye, près de la base aérienne de Creil, cédée gratuitement par la ville. Chaque emplacement, d’une surface de 260 m², est constitué d’une dalle sur laquelle est implanté un module de 38 m² comprenant une pièce de vie/cuisine avec poêle, une salle de douche, un WC également accessible depuis l’extérieur, une buanderie, une terrasse de 15 m² sous auvent et un espace gravillonné. Ces modules sont construits à partir de 30 containers maritimes (chaque logement a été réalisé à partir de 2 containers 40 pieds HC entièrement réhabilités et aménagés). Pour cette opération d’un coût de 2 172 127 €, l’ACSO a reçu une subvention du Département de 45 730 €, et une de l’État à hauteur de 250 000 €. Le site est géré par la même société qui s’occupe de l’aire d’accueil de la Pierre-Blanche. Les familles vont être encore accompagnées pendant plusieurs mois grâce à une Maîtrise d’œuvre Urbaine et Sociale (MOUS) et un service de transport est prévu pour les enfantsLire la suiteRendez vous le 06 novembre de 13h30 à 17h30 au Centre d'affaires Sarcus à Nogent-sur-Oise.   L’enjeu : réunir copropriétaires, associations et professionnels de l’habitat autour de thématiques de partage et de convivialité afin de mettre en place des outils d’accompagnement et d’amélioration adaptés aux attentes des résidents. Ouvert à tous les propriétaires et locataires de copropriétés et à ceux qui vont le devenir, ce forum a pour objectif de libérer la parole en échangeant sur le fonctionnement d’une copropriété idéale. Un espace d’échange, animé par des intervenants professionnels, est également prévu.Cet événement s’inscrit dans les actions que la Communauté d'Agglomération Creil Sud Oise a à cœur de mener pour améliorer le cadre de vie des habitants de son territoire.Inscrivez-vous ici    Compte tenu de la situation sanitaire, le Pass SanitaireLire la suiteFin 2020, les membres du comité de pilotage s’étaient déjà montrés pessimistes quant à la réutilisation d’une partie des bâtiments, jugeant l’ensemble trop dégradé. La récupération de métaux avait engendré des occupations illicites, les toits menaçaient de s’effondrer tout comme une verrière, les étages n’étaient plus accessibles. Les techniciens ont donc validé la démolition de l’ensemble propriété de l’ACSO via l’Établissement Public Foncier Local Oise & Aisne (EPFLO). Réaménager l’ensemble aurait été trop coûteux, et la démolition a été préconisée. Néanmoins, les lieux étant porteurs de tant de souvenirs individuels et les témoins d’un patrimoine remarquable, il a été décidé d’établir un inventaire d’éléments architecturaux, patrimoniaux et environnementaux. Le 15 juin dernier, l’agence d’architectes du patrimoine Kargo Sud a présenté sur place aux élus ainsi qu’à certains anciens élèves, ses propositions de conservation : un escalier métallique, un alignement d’arbres, un puits artésien, une fresque, un portail, les supports d’un auvent qui protégeait ouvriers puis élèves et professeurs seront mis en sécurité avant la démolition. Car elle aura lieu cet hiver. Dans l’intervalle, la ville de Creil, l’ACSO et leurs partenaires recueillent des témoignages et des photos de la part d’anciens élèves et enseignants pour éditer un ouvrage. Ensuite, ce site de 3 ha chargé d’histoire au cœur de l’Agglo deviendra un quartier totalement renouvelé et remodelé dont les contours sont encore en réflexion etLire la suite> APPEL A PROJETS 2022 Comme chaque année, dans le cadre de son contrat de ville, l’ACSO, en lien avec les services de l’Etat, lance un appel à projet afin de soutenir les initiatives locales, et plus particulièrement associatives au bénéfice des 5 quartiers prioritaires politique de la ville : Creil : Les Hauts de Creil Montataire : Les Martinets Nogent-sur-Oise : Les Rochers - L’Obier  Nogent-sur-Oise : Granges-Coteaux Villers-Saint-Paul : Bellevue/Belle-Visée   Les documents de l'appel à projets 2022 : Appel à projets Politique de la ville 2022 Bilan intermédiaire Contrat de ville Protocole d’Engagements Renforcés et Réciproques PERR   Pour les autresLire la suiteConstruite en 1974 dans un style post-modernisme rue Lafayette dans le quartier Rouher de Creil, la copropriété Les Pléiades est composée de 49 logements dont 5 occupés par des locataires. Depuis quelques années, elle souffre d’importants dysfonctionnements, notamment des problèmes d’impayés. De plus, au fil du temps, les propriétaires se sont trouvés dans l’incapacité de faire face à la lente dégradation du bâtiment. Pour les accompagner dans leur volonté d’y remédier, l’ACSO, la ville de Creil et l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) ont subventionné à 100 % une première tranche de travaux d’urgence pour stopper la chute d’éléments de la façade, dans le cadre de l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat Intercommunale (OPAHI) et du Plan national Initiative Copropriété (PIC). Les ouvriers sont intervenus en juin et juillet afin de sortir cette résidence de ses difficultés, l’ACSO et l’ANAH ont financé une expérimentation réalisée par l’association Eau et Vie. Avec l’accord du syndic, celle-ci a pris en charge la gestion de proximité et la collecte des charges auprès des occupants, et une enquête sociale a été menée. Un cabinet avait été nommé en septembre 2019 comme administrateur provisoire de la copropriété à la suite d’une requête en ce sens portée par le syndic devant le tribunal. Une rencontre entre les élus et les occupants a permis de mobiliser ceux-ci afin qu’ils s’engagent résolument dans le redressement de la résidence, notamment en payant leurs charges et en votant les autres travaux urgents qui doivent être réalisés de façon pérenne. Ils recevront pour cela l’aide de financements des pouvoirs publics. Un état des lieux va être dressé pour mesurer tous les besoins techniques, financiers, sociaux, etc. de cette copropriété comme pour celle de La Roseraie à quelques hectomètres de là. Un cabinet d’études estimera ensuite les besoins et indiquera à l’ACSO les mesures de sauvegarde àLire la suiteC’est pour répertorier la richesse de ce patrimoine naturel méconnu et le valoriser qu’un Atlas de la Biodiversité Communale (ABC) va être réalisé par l’ACSO. Elle a reçu pour cela le soutien financier de France Relance et de l’Office français de la Biodiversité, en partenariat avec Picardie Nature. La variété des milieux naturels (forêts, vallées humides, coteaux calcicoles, etc.) dans l’Agglo favorise une belle diversité faunistique et floristique. L’ABC sera un outil très utile pour leur sauvegarde dans les projets d’aménagement du territoire, et pour leur vulgarisation auprès du grand public. En inventoriant les espèces, les habitats et les corridors écologiques, il fournira des informations structurées et compréhensibles par tous de façon à susciter leur prise en compte. Des compléments de diagnostics pourront être entrepris dans certaines zones, pour affiner les connaissances et les transmettre au plus grand nombre par un vaste programme de sensibilisation. Pendant l’élaboration de l’ABC, écoles, associations, sociétés de chasse, citoyens seront invités à contribuer au projet. L’ACSO envisage ensuite de créer un observatoire local deLire la suiteL’avis de l’enquête publique confirmant la réalisation d’une voie ferrée nouvelle de 6,5 km qui raccordera la ligne Paris-Creil-Amiens à la gare de Roissy TGV - ce qui mettra Roissy de Creil en moins de 25 minutes – est donc tout à fait favorable au projet. C’est une décision qui réjouit les élus de l’ACSO ! En parallèle, un projet va d’ailleurs pouvoir marier judicieusement développement et écologie : la création d’un éco pont qui doit répondre aux problématiques liées à a traversée de la faune sauvage avec  la présence de la ligne ferroviaire. Le but est de limiter l’impact du futur tracé sur la biodiversité locale, et de faciliter le passage des animaux au-dessus des rails en toute sécurité, principalement pour la grande faune. C’est à Orry-la-Ville, dans le secteur de la Borne-Blanche, au sein du Parc Naturel Régional Oise-Pays de France, qu’il a été décidé de placer cet ouvrage qui simplifiera les déplacements d’un massif à l’autre. Il a été dessiné en forme de diabolo, évasé, et sera large de 30 m. Le coût de cet équipement est estimé à 6,3 M€, dont 5 % seront supportés par l’ACSO.  Le calendrier prévoit pour l’heure de le rendre opérationnel durant la première phase des travaux, c’est-à-dire dans 3 àLire la suiteL’an dernier, 279 classes des Hauts-de-France y avaient concouru. Mis en place par le Centre Ressource en Eco mobilité (CREM) avec le concours de l’agence de la Transition écologique (ADEME) et de la Région, il propose pour la 6eme fois aux enseignants et aux élèves de réfléchir à leurs déplacements. L’ACSO invite donc les 80 écoles maternelles et élémentaires du territoire à inscrire leur établissement à cette opération. Durant 5 jours, les enseignants volontaires vont mesurer comment les élèves viennent à l’école, avant de travailler sur la pollution, la santé, etc. Il leur sera ensuite possible de rappeler à chacun que des déplacements doux, comme la marche, la bicyclette, les transports en commun ... L’objectif est de sensibiliser les écoliers aux pratiques éco-mobiles.   Une fois un référent-challenge désigné, chaque classe établira son bilan de déplacement initial. Et au fil des jours, les élèves devront tenter de l’améliorer en optant pour de nouveaux modes de déplacement. Fortement impliquée dans la protection de l’environnement, l’ACSO délèguera dans les classes participantes ses animateurs afin de dynamiser cette action. A la fin du Challenge, les classes les plus éco-mobiles recevront des diplômes et des lots. La classe qui aura fourni le plus bel effort, c’est-à-dire qui aura la plusLire la suiteIl aura fallu 6 ans à l’ACSO pour acquérir fin 2019 l’ex-usine Goss-Marinoni  à Montataire. L’un des fleurons industriels du Bassin creillois créé en 1892 et qui a compté jusqu’à un millier de salariés spécialisés dans la fabrication de rotatives d’impression de journaux a fermé ses portes en 2013. Mais l’ambition de l’ACSO est de redévelopper ce site de près de 12 ha, dix fois la surface de la place Carnot de Creil , aujourd’hui très dégradé. L’étude urbaine commandée par l’ACSO propose la réalisation d’une zone d’activités économiques avec divers produits immobiliers (terrains à bâtir, bâtiments d’activité …) et des parkings qui devront répondre à la demande des entreprises. Des TPE et PME industrielles sont ciblées pour garantir une bonne cohabitation avec les habitations proches. Une attention particulière sera apportée au traitement paysager avec la création de voies piétonnes plantées, la réduction de 10 % des surfaces imperméabilisées et la préservation des rives du Thérain. Les travaux de démolition vont débuter en cette fin d’année avec le déblayage des gravats et la mise à terre des bâtiments afin de permettre la dépollution des lieux début 2022. L’aménagement du site se fera ensuite par tranches, la commercialisation des premiers lots étant prévue au deuxième semestre 2024. L’identité industrielle sera conservée grâce aux fonctions qui y serontLire la suiteLe prochain Conseil Communautaire a lieu le  jeudi 30 Septembre 2021 à 19h30 dans les locaux de l’ACSO. - 24 rue de la villageoise – 60100 CREIL. Le conseil sera retransmis en direct audioLire la suiteCe contrat, véritable projet de territoire pour la mandature en cours, permet d’intégrer dans un seul document l’ensemble des démarches, programmes et dispositifs dans lesquels l’ACSO est engagée via la transition écologique et de laLire la suiteAprès la piste cyclable réalisée à Montataire et qui bénéficie d’une passerelle au-dessus du Thérain à hauteur de la place de la Mairie, c’est dans un axe perpendiculaire que les efforts de l’ACSO vont maintenant s’exercer. La traversée nord-sud de l’agglomération sur la commune de Nogent-sur-Oise est désormais au programme des voies douces. Les travaux mis en route en septembre vont affecter plus de 2,5 km allant de la jonction avec Creil au droit de la rue Stephenson jusqu’à la limite nord de Nogent-sur-Oise avec Laigneville. Afin de réaliser une voie verte sur ce parcours, l’ACSO dépensera plus d’un million d’euros. En plus de la piste cyclable qui rassurera les amateurs de deux-roues, il est programmé la sécurisation du rond-point Faidherbe près du château des Rochers, de même que le franchissement des voies ferrées au Pont Royal. Entièrement à la charge de l’ACSO qui a sollicité des subventions du Département et de l’État, le chantier durera 4 mois jusqu’à l’entrée de l’hiver. En même temps, le franchissement du rond-point à l’intersection de la rue Gambetta et de la rue de Verdun sera amélioré. Et le tronçon entre la rue Gambetta et le boulevard Coubertin qui mène au lycée Marie-Curie sera aussi adapté afin que les lycéens puissent rejoindre à vélo l’axe principal nogentais. Par la suite, des études seront menées sur l’avenue de l’Europe, toujours à Nogent-sur-Oise, pour rendre plus accessible le centre commercial Auchan ainsi qu’un peuLire la suiteUne centaine de plantes dont beaucoup d’orchidées, 50 familles de mousses et de nombreuses espèces animales : C’est l’inventaire d’une faune et d’une flore uniques qui s’épanouissent sur le site des Glachoirs à Saint-Vaast-lès-Mello. Classé Espace Naturel Sensible (ENS) d’intérêt local par le Département comme d’autres sur le territoire de l’ACSO, ce site recouvert par la mer il y a plus de 40 millions d’années puis exploité comme carrière jusqu’au siècle dernier, est aujourd’hui protégé et géré par le Conservatoire d’Espaces Naturels des Hauts-de-France. Depuis deux ans, la signature d’une convention multipartite entre le propriétaire, les communes de Saint-Vaast-lès-Mello et Montataire, l’ACSO, le Conservatoire d’Espaces Naturels de Picardie et la Fédération Française de Montagne et d’Escalade officialise l’ouverture du site au public et permet d’assurer la sécurité des promeneurs et des amoureux d’escalade. Afin de mieux apprécier et préserver la valeur de ce patrimoine géologique exceptionnel et dans le cadre de l’aménagement pour ouverture au public, des panneaux d’informations financés par l’ACSO et le conseil départemental, ont été implantés sur le site. Il nous appartient à tous de sauvegarder la richesse floristique etLire la suiteLe monde de l’entreprise offre des perspectives considérables d’amélioration et de valorisation des bonnes pratiques en matière de mobilité. En ce sens, le Challenge de la Mobilité 2021 des Hauts-de-France s’adresse aux actifs afin qu’ils prennent en compte la pollution générée par leurs déplacements domicile-travail. L’ACSO va relayer cette opération auprès des entreprises du territoire pour encourager les salariés à réduire leur bilan carbone. Les entreprises elles-mêmes sont sollicitées pour réfléchir sur les mesures qu’elles pourraient mettre en place afin de faciliter à leurs salariés l’usage des modes alternatifs à la voiture. L'édition 2021 du Challenge de la Mobilité Hauts-de-France est organisée par la CCI Grand Lille, Réseau Alliances, Déclic Mobilités, en partenariat avec la Direction Régionale Hauts-de-France de l’ADEME, le Conseil Régional Hauts-de-France, Hauts-de-France Mobilités, le pôleLire la suiteA feuilleter directement en ligneLire la suiteDéplacez-vous toujours plus facilement avec AXO, le réseau de transport urbain de l'Agglomération Creil Sud Oise ! À partir du 30 août 2021, le réseau , c’est : 8 lignes Régulières (       )  4 services de Transport à la Demande  - Modalités d’utilisation disponibles ici 7 lignes Scolaires (      ) Retrouvez plus d'informations dès maintenant sur votre nouveau réseau en téléchargeant les documents ci-dessous :                                        Circulant du matin au soir du lundi au dimanche (selon les lignes), le réseau AXO dessert bien entendu la gare de Creil, mais pas seulement : zone d’activités, établissements scolaires, secondaires et universitaires, pôles administratifs ou de santé, lieux de loisirs, centres commerciaux… sont accessibles facilement et rapidement grâce aux lignes urbaines. Avec AXO, Bougez dans l'Agglo ! À partir du 30 août 2021 : Retrouvez les horaires du nouveau réseau AXO   Et n’oubliez pasLire la suiteC’est un chantier titanesque au nord du département et prometteur au sud : l’aménagement du tronçon entre le bassin de la Seine et celui de l’Escaut qui garantira la liaison européenne fluviale reposant sur la rivière Oise. Il comporte deux volets : d’un côté la réalisation du canal Seine Nord-Europe au-delà de Compiègne  de l’autre le projet MAGEO (Mise Au Gabarit Européen de l’Oise) entre Creil et Compiègne, la partie entre Creil et Conflans-Sainte-Honorine ayant été effectuée voici 50 ans. Ce vaste projet de 300 M€ qui doit aboutir dans les dix ans véhicule une portée écologique en favorisant l’utilisation de convois qui remplaceront avantageusement des milliers de camions. Mais il participera aussi au développement économique puisque les entreprises locales auront accès aux ports normands et du nord de l’Europe par ce mode de transport fiable, ponctuel et non-polluant. Pour l’ACSO, c’est également la perspective du réaménagement des berges de l’Oise à Villers-Saint-Paul, Nogent-sur-Oise, Creil, Montataire, Saint-Leu d’Esserent et Saint-Maximin pour favoriser le tourisme et mettre en valeur le patrimoine local. Mais pour y parvenir, encore faut-il que soient réfléchis en commun ces travaux pour lesquels une enquête publique vient d’avoir lieu. C’est pourquoi l’ACSO a voté dernièrement une motion en faveur de MAGEO, sous réserve que la concertation avec Voies Navigables de France (VNF), le maître d’ouvrage, se renforce. Les élus souhaitent en effet pouvoir compter enfin sur des échanges constructifs et réguliers avec VNF avant le démarrage puis à chaque phase du projet. Ils sollicitent l’intervention financière de VNF pour adapter les berges et les espaces publics au nouveau chenal, et demandent que le chemin de halage fasse l’objet d’un accord avec les propriétaires privés et publics pourLire la suiteCréée en 1998 et présente dans une douzaine de départements, l’Association d’Enquête et de Médiation (AEM), a trouvé dans le Bassin creillois un soutien à la hauteur de sa tâche. L’ACSO a mis gratuitement des locaux à la MJD, rue Voltaire, en lien avec le Tribunal Judiciaire de Senlis à la disposition de cette structure socio-judiciaire dont les intervenants s’impliquent dans les mesures pénales, la prévention de la délinquance, les solutions alternatives ou encore la résolution amiable des conflits. Mais depuis deux ans, le territoire creillois est l’objet d’une expérimentation baptisée « Suivi Justice Thérapeutique » (SJT). Eprouvé avec succès au Canada, ce protocole offre aux personnes ayant causé un délit lié à une addiction de s’en débarrasser en acceptant un accompagnement individualisé renforcé pendant 8 mois. Procureur de la République à Senlis, Jean-Baptiste Bladier avait testé cette pratique à Soissons et l’a importée dans l’Oise. « La peine n’efface pas la délinquance ni la récidive. Aujourd’hui, il faut voir l’être à travers 3 dimensions : médicale, psychologique et sociale », résume Marianne Euvrard, chargée de mission de l’AEM à la MJD. Depuis début 2019, elle s’est occupée d’une centaine de personnes pour des addictions à l’alcool, au cannabis et aux drogues dures. Et les résultats sont positifs. « La récidive est plus lente, note-t-elle. Nous travaillons ensemble, et la personne est responsabilisée. Elle peut m’appeler à tout moment et l’on se voit au moins chaque semaine. » Un médecin addictologue et divers partenaires complètent son action. « Ainsi qu’un magistrat référent » ajoute-t-elle, « car la personne ne doit pas oublier que le SJT fait suite à un délit. » « Ce dispositif devrait exister depuis longtemps » Laurent, 48 ans, suivi depuis 1 mois « Et côté consommation ? », demande Marianne Euvrard. « Toujours rien, nickel ! », triomphe Laurent. Le début d’une nouvelle vie ? A 48 ans, il a une nouvelle fois décidé de combattre ses démons avec de nouvelles armes. En un mois, il a déjà rencontré son interlocutrice 6 fois ! « Elle m’a mis un coup de pied au c… » Illustre-t-il. « J’ai été incarcéré deux ans au total à cause des mélanges boisson-voiture. Et croyez-moi, en prison c’est facile d’avoir de l’alcool. Après, chez soi, il suffit de problèmes d’emploi ou sentimentaux, et on replonge vite. Sans oublier l’impact financier de 20 € de whisky par jour... » Le 22 mars dernier, Laurent est présenté en comparution immédiate devant le tribunal de Senlis. L’audience de la dernière chance avec la proposition de ce SJT pour briser son addiction. Et avec Marianne, Laurent a trouvé pour son bien une oreille attentive doublée d’un stimulant intransigeant. « Elle a commencé par m’aider à résoudre mes soucis professionnels » apprécie-t-il. « Puis, avec les prises de sang, on fait le point régulièrement. Je mange plus et je compense par du café. Ce dispositif devrait exister depuis longtemps, je n’aurai pas vendu tous mes biens pour boire… » Dans 7 mois, Marianne, optimiste pour son protégé,Lire la suite260 démolitions de logements pour désenclaver ces quartiers sont prévues ainsi que 80 constructions favorisant la mixité sociale et près de 2 800 réhabilitations ou résidentialisations afin d’améliorer le cadre de vie des habitants. Cependant, faire disparaître autant d’appartements de deux bailleurs (Oise Habitat et SA HLM) nécessite dès à présent d’envisager le relogement de près de 300 familles. Dans certains cas, de la « décohabitation » est envisagée, c’est-à-dire reloger aussi des parents ou des enfants. Des référents des bailleurs sociaux ont commencé à rencontrer ces foyers afin de jauger leurs besoins, évaluer leurs ressources, vérifier si le logement actuel n’est pas en sur ou sous-occupation. Trois propositions au maximum de transfert vers des appartements neufs ou très récents leur seront formulées. L’idée est de profiter de ce relogement pour améliorer la situation des résidants. Par ailleurs, des familles volontaires bénéficient d’un accompagnement personnalisé pour les démarches administratives, la mise en carton et l’organisation de leur déménagement dont le coût est pris enLire la suiteVoici moins de deux ans, 6 structures intercommunales du sud de l’Oise, regroupant 250 000 habitants de 86 communes, décidaient d’associer leurs réflexions pour imaginer comment assurer au mieux les mobilités dans les 10 ans à venir. Cette collaboration peu courante s’est traduite pour l’ACSO par l’élaboration d’un Plan de Déplacements Urbains (PDU) pour aboutir à un Plan de Déplacements Mutualisés (PDM) du large Bassin creillois. Début mai, une réunion publique par visioconférence a été programmée afin de présenter l’ensemble de la démarche, révéler quelques-unes des 44 actions envisagées sur l’ACSO pour optimiser les déplacements, et livrer toutes les informations sur le PDU de l’Agglo. Il convient à présent de clôturer ce document dont les préconisations visent à fluidifier la circulation, réduire l’impact de la voiture et mettre en avant les modes alternatifs (marche à pied, vélos, transports collectifs, covoiturage…). Arrêté en juin, il doit être remis aux personnes publiques associées pour avis, et enfin soumis à enquête publique puis adopté avant la fin de l’année. Les premiers travaux prescrits par ce véritable guide de la mobilité pour 2030 sont déjà en œuvre etLire la suiteTel est le thème de la campagne de communication lancée par l’Agglomération Creil Sud Oise (ACSO). À travers une première campagne déclinant 4 messages autour des activités et des moments de la journée, l’ACSO, accompagnée de son délégataire SUEZ Eau France, souhaite poursuivre son action destinée à faire évoluer les comportements en sensibilisant les usagers sur la qualité et les atouts de l’eau du robinet. Accessible facilement et à tout moment, buvez l’eau de l’ACSO à chaque instant de la journée. Pourquoi ? Parce qu’elle est sûre grâce à de nombreux contrôles Parce qu’elle coûte jusqu’à 300 fois moins cher que l’eau en bouteille Parce qu’elle coule directement au robinet, finie la corvée des packs d’eau ! Et parce que le geste le plus écologique, c’est encore de ne pas produire de déchets du tout En plus de ses qualités, l’Eau de l’ACSO est immédiatement disponible chez vous, à tout moment et pour tous, et l’utiliser est un geste écologique pour éviter l’usage des polluantes bouteilles en plastique. C’est aussi pour vous l’assurance de faire des économies car l’eau du robinet est 100 à 200 fois moins chère que celle en bouteille, pour une marque courante, voire jusqu’à 400 fois moins onéreuse que les plus réputées. Alors pourquoi se priver d’une eau deLire la suiteRéagissant dès le début de la pandémie pour en atténuer l’impact auprès des entreprises, l’ACSO a mis en place un Fonds de relance dont l’enveloppe a été portée à 1,2 M€ en cours de route. Un an plus tard, plusieurs dizaines d’entreprises, commerces et artisans du Bassin creillois parmi les plus touchés ont pu préserver l’essentiel grâce à ce soutien financier. Fin avril, 37 prêts de 2 000 € à 10 000 € à taux 0 % avaient été accordés pour un total de 342 000 €, 162 subventions (jusqu’à 1 500 € non remboursables) liées au 1er confinement avaient été versées pour 169 786 €, et 76 autres (jusqu’à 3 000 € non remboursables) allouées au lendemain du 2e confinement pour un volume de 189 371 €. L’ACSO s’est donc engagée pour plus de 700 000 € afin de sauvegarder le tissu économique du territoire, complétées par les aides de l’Etat et de la Région.   Retrouvez nos deux portraits de gérants qui ont pu bénéficier du fond de relance : Arnaud Martlé, gérant de La Buvette (à Nono) à Saint-Maximin. « Les subventions de l’Agglo ont conforté le peu de trésorerie qu’on avait »  Né à Creil, cet autodidacte en restauration a concrétisé son rêve. « J’ai rencontré le maire qui m’a orienté vers deux établissements, et j’ai opté pour celui fermé depuis 3 ans et demi près de l’église », explique-t-il. Avec un bac + 4 en maintenance industrielle, rien ne le prédestinait pourtant à tenir un estaminet. Sauf que sa mère gérait un bar à Brenouille où dès 8 ans Arnaud a servi ses premières bières à pression sur un casier… Le gène était là, ce qui explique ensuite une carrière de directeur de bars et de discothèques, puis de directeur régional pour une boisson énergisante, stadium manager pour une marque de bière au Stade de France pendant l’Euro 2016, et ambassadeur pour une marque d’alcool. Il saute le pas au printemps 2019, et après d’importants travaux ouvre le bar La Buvette (à Nono) en octobre. Deux mois plus tard, il ajoute la restauration « Mon credo, c’est la cuisine traditionnelle, une petite carte, mais des produits frais et de saison. Et c’est parti très fort avec 60 couverts par jour. » Mais la pandémie s’est aussi invitée. « Lors des confinements, j’ai tenté les plats à emporter et la livraison, mais ce n’était pas rentable, admet-il. En fait l’an dernier je n’ai ouvert que 7 mois… » Toutes les aides étaient donc bonnes à prendre. « L’ACSO nous a accordés 1 000 € au premier confinement et 2 000 lors du deuxième, ce qui a conforté le peu de trésorerie qu’on avait commencé à mettre de côté » confie-t-il. « La Région nous a aussi soutenus. » Pour se diversifier, cet hiver Arnaud a décidé d’accueillir des produits locaux 100 % français d’épicerie fine, et il a aménagé une petite cave à vins et spiritueux qui compte déjà une centaine de références. De quoi fêter une réouverture tant attendue ! Daniel Rolland, gérant d’Oxytimes-Events à Saint-Leu d’Esserent. « J’ai bénéficié d’un prêt et de deux aides pour tenir »   « Je suis entré en 1978 pour un mois chez Chausson à Creil, et j’en suis parti à la fermeture en 1996 ! » C’est pendant ces années que Daniel Rolland s’est passionné pour l’évènementiel et le loisir. Délégué syndical et membre du Comité d’Entreprise (CE), il a mis sur pied des festivités quand l’assembleur d’automobiles comptait encore quelques milliers d’ouvriers. « Pour rester dans ce milieu, avec deux autres ex-Chausson j’ai créé en 1997 Jubilation qui proposait de la billetterie et des loisirs aux CSE. J’ai ensuite géré jusqu’en 2011 Alternative services avec repas, soirées, spectacles etc. En 2012 j’ai monté en autoentrepreneur DR événementiel et en 2016 j’ai repris seul Oxytimes-Events. » A 61 ans, Daniel Rolland est devenu revendeur officiel de billets de parcs d’attractions « Toute l’année je procure aux mairies, aux Comités d’Entreprises et aux petites sociétés qui n’en ont pas de la billetterie avec des offres avantageuses, souligne-t-il. Je peux fournir des animations clés en main. Je connais les artistes et les techniciens que je propose, et je privilégie ceux de l’Oise. » Même en 2020 pendant la pandémie l’activité se maintient. « Or les gens n’ont pas pu utiliser leurs billets. Moralité : ils vont peut-être pouvoir le faire bientôt, donc je crains pour les mois à venir, car il va falloir gérer tous les reports. Pour une grosse entreprise du Creillois, cela fait 4 fois que je décale une soirée au Paradis latin ! » L’ACSO est donc entrée en action. « J’ai reçu 1 000 € après le 1er confinement, puis un prêt de 10 000 € et une autre subvention de 3 000 € après le deuxième confinement qui m’ont permis de tenir » détaille Daniel Rolland. « Le mois de référence était décembre : je fais d’habitude 25 arbres de Noël, cet hiver aucun ! J’ai perdu 98 % de mon chiffre d’affaires. Heureusement, le montage des dossiers de l’ACSO était très bien fait : pas comme ceux des banques qui m’ont obligé à saisir le médiateur pour avoir gain deLire la suiteEn 2017, l’Etat avait en effet demandé que des diagnostics soient dressés sur ce sujet dans les quartiers prioritaires Politique de la ville. L’ACSO avait aussitôt conçu un questionnaire largement diffusé en 2018, et assorti d’entretiens avec divers acteurs locaux afin de cerner la problématique. En septembre 2019, une restitution en a été faite lors d’un comité de pilotage. A l’issue de cette présentation, un « groupe ressource », constitué sur la base d’un volontariat, a été mis en place. Il rassemble une vingtaine de représentants de l’Etat, de l’Éducation nationale, du Département, d’associations nationales et locales, de centres sociaux, etc., et a enchaîné les réunions depuis cet hiver afin de bâtir un plan d’actions et de bénéficier d’une formation. Conçues avec le concours d’un bureau d’études, ses grandes lignes ont été dévoilées le 25 mai. Les partenaires ont déjà choisi dans un premier temps de se focaliser sur deux axes : les discriminations vis-à-visLire la suite
Retour en images
Revivez
les événements marquants
de la vie de l’Agglomération
à travers nos galeries photos & vidéos.

L'AGGLO me facilite la vie !

visuel-agglo-facilite-la-vie
gare-coeur-d-agglo
acso-communication
sensibilisation-eco-citoyennete

Que faire sur le territoire

17 octobre 2021 concert-saint-leu

Saint-Leu d'Esserent : Concert de l'Orchestre Philharmonique du Département de l'Oise

LIRE LA SUITE

30 octobre 2021 cine-frisson-actu

Saint-Leu d'Esserent : Ciné Frisson

LIRE LA SUITE

12 novembre 2021 acso-600-x-449-copie

Saint-Maximin sur scène 2021

LIRE LA SUITE

Concert de l'Orchestre Philharmonique du Département de l'Oise17 octobre 2021 à 17H Salle Art & Culture MOZART : Sérénade N°10 Gran Partita> Réservation en ligne : www.billetweb.fr/gran-partita> Réservation sur place le 17 octobre à partir de 16H15 Tarifs :> Plein 15 €> Tarif réduit sur justificatif : Titulaire carte culture ville de St-Leu d'Esserent 12€ Jeunes de moins de 16 ans et bénéficiaires des minimas sociaux : 5€ PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE Infos et renseignements :Orchestre Philharmonique deLire la suiteCiné Frisson30 octobre 2021 à 20H30 Salle Art & Culture AU PROGRAMME : "Conjuring, les dossiers Warren"> Gratuit> Jeux de lumières> Pop corn offert INTERDIT aux moins de 15 ans | PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE Infos pôle culture : 03 44Lire la suite  Programme du festival « Saint-Maximin sur scène » 2021 Vendredi 12 novembre à 9h30 – 11h – 14h  « Nicolas le philosophe » par la compagnie professionnelle « Pass’à l’Acte » de SoissonsMise en scène : Fabrice PLY et Eric TINOT Après 7 années passées à servir son Maître, Nicolas prend la décision de retourner auprès de sa mère. Pour l’avoir servi fidèlement, son Maître lui donne un lingot d’or… Mais bien des péripéties attendent Nicolas tout au long de son retour à la maison ! Le lingot d’or résistera-t-il à la candeur de Nicolas ? Force, humour, et malice ponctuent ce conte philosophique qui interroge sur le bonheur, les biens matériels, et le rapport aux autres. Une belle introduction à une philosophie qui aide à mieux vivre ! Pour tout public dès 5 ans – durée 40 minutesVendredi 12 novembre à 20h30    « Groupe Gospel » par la compagnie Limyè’A de Mogneville (60)Mise en scène : Sylviane BELGARDE (chanteuse Soprano et Présidente du Groupe Limyè’A) Tout juste rentré de Suède où il a obtenu le diplôme d’Argent dans la catégorie Gospel, le Groupe Limyè’A (« La Lumière » en Créole) ravira son auditoire avec un répertoire varié de chants et de styles musicaux allant du Classique au Gospel en passant par le Negro Spiritual et la variété. Un bon moment revivifiant ! Pour tout public – durée 1h20Samedi 13 novembre à 20h30  « Phèdre » de Jean Racine par la compagnie « Au Haz’Art » de Paris (75005)Mise en scène : Marion POLI. Chorégraphie : Cannelle PETIT Phèdre, Reine maudite des dieux, est amoureuse de son beau-fils Hippolyte. A travers ses tourments Phèdre entraîne le spectateur dans la tempête d’émotions qui la détruit. Néophytes comme amateurs se retrouveront dans cet hommage au Théâtre Classique. Une tragédie intemporelle conjuguant Théâtre, Musique, et Danse ! Pour ados et adultes. Durée : 1h25Dimanche 14 novembre à 15h« Berthe Morisot, la passion impressionniste » de Sylvie Cens par la compagnie « Grains de scène » de Bougival (78). Mise en scène : Sylvie CENS Julie, fille chérie de Berthe Morisot et d’Eugène Manet, est mortifiée à la découverte d’un mot glissé entre le cadre et la toile du petit tableau « Le bouquet de violettes » autrefois offert à sa mère par son oncle Edouard Manet. Orpheline depuis l’âge de 16 ans, elle questionne sa tante maternelle, Edma, dernier témoin vivant d’un passé qui s’avère subitement sulfureux. Julie découvre ainsi les dix années qui ont précédé le mariage de sa mère, au seuil de sa grande carrière artistique au sein du groupe des impressionnistes.  Pour tout public à partir de 10 ans – durée 2hLundi 15 novembre à 20h30« Votre Maman » de Jean-Claude GRUMBERG par le Théâtre de la Lucarne de Coye-la-Forêt (60)Mise en scène : Isabelle DOMENECH On dit que lorsqu’un vieillard meurt c’est une bibliothèque qui brûle ; les maisons de retraite sont alors des bibliothèques en sursis…La pièce nous fait pénétrer dans l’intimité des souvenirs ; et montre la tendresse du lien entre une mère et son fils, et l’on prend conscience que la mémoire individuelle est comme un précieux fragment de la mémoire collective. Un texte tout en finesse et légèreté pour évoquer avec beaucoup d’humour et de délicatesse cette double perte de mémoire.Pour ados et adultes – durée 1hMardi 16 novembre à 20h30« Le repas des fauves » de Vahé KATCHA par la compagnie « A vous de jouer » de Senlis (60)Mise en scène : Séverine LAFFORGUE. En 1942, dans la France occupée, sept amis se retrouvent pour fêter l’anniversaire de Sophie. La soirée se déroule sous les meilleurs auspices malgré les restrictions. Soudain, au pied de l’immeuble deux officiers allemands sont abattus. En représailles la Gestapo décide de prendre deux otages par appartement. Le commandant chargé de cette opération décide de ne passer prendre les otages qu’au dessert. Et mieux encore : il laisse la liberté aux sept convives de choisir eux-mêmes les deux otages qui l’accompagneront. Pour ados et adultes – durée 1h30Mercredi 17 novembre à 20h30« Chansons à réaction ! » d’Isabelle GUIARD et Damien ROBILLOT par la compagnie « 12/8 Prod » de Mouroux (77) avec Laurent VARAINE-JARNAC à la contrebasse.Mise en scène : Damien ROBILLOT Caustiques et tendres, ils observent notre monde et ses « déglingues », ses ridicules, ses méchancetés, ses beautés, et nous tendent avec une verve jubilatoire le miroir de notre désormais mondiale société. Un trio aussi drôle qu’intelligent, acéré et profond ! Pour tout public – durée 1h20Jeudi 18 novembre à 14h et 20h30« Deconcerto » de la compagnie professionnelle « Deconcerto » de Paris (75007) par Natan GOROG et Quentin PERRIARD qui ont également assuré la mise en scène. Un jeune violoniste passe un concours très important ; et, catastrophe, en pleine prestation il perd soudain le contrôle de son corps. C’est l’échec ! Mais cet échec va l’entraîner sur un chemin qu’il n’aurait pas soupçonné. Le Théâtre, la Musique, la Danse, et le Mime se combinent et donnent un éclairage humoristique et poétique à ce spectacle plein de finesse, de sensibilité, drôle et émouvant. Pour tout public – durée 1h10 La représentation de 14h réjouira tous ceux qui sont disponibles en journée.Vendredi 19 novembre à 9h30 - 11h – 14h« Cornebidouille » de Pierre Bertrand et Magali Bonniol par la compagnie professionnelle « Le Poulailler » de Poulainville (80). Mise en scène : Emilie GEVART Quand il était petit, Pierre ne voulait pas manger sa soupe. « Tu sais ce qu’il arrive aux petits enfants qui ne veulent pas manger leur soupe ? » lui disait son père. « Eh bien à minuit, la sorcière Cornebidouille vient les voir dans leur chambre, et alors là !…  » Mais Pierre s’en fichait. Il ne croyait pas aux sorcières. Pourtant une nuit, dans la chambre de Pierre, la porte de l’armoire s’entrouvre avec un grincement terrible… Les peurs du petit Pierre se cristallisent alors autour de la sorcière, Cornebidouille, au verbe haut et à la rime facile. Le petit garçon réussira-t-il à défier la sorcière ?...Une histoire, pleine de fantaisie et de malice, rythmée par des chansons inoubliables ! Dès 3 ans. Durée : 40 minutesVendredi 19 novembre à 20h30« Ô vous, frères humains » d’Albert COHEN (Editions Gallimard) par la compagnie « Atelier Acte II » de Creil (60) Mise en scène : Rémy CHEVILLARD. « Un enfant juif rencontre la haine le jour de ses dix ans. J’ai été cet enfant » écrit Albert Cohen. Son récit se situe en 1905, dans une France imprégnée d’antisémitisme et violemment divisée par l’affaire Dreyfus. De cette expérience du « racisme ordinaire », l’écrivain tire un récit d’une valeur universelle. Un beau texte humaniste énonçant une morale élémentaire, valable pour tous, en tout temps et en tout lieu.Tout public à partir de 12 ans - Durée 1h pour cette lecture théâtralisée.Samedi 20 novembre à 20h30« Plaisanteries : La demande en mariage et l’Ours » d’Anton TCHEKHOV par la compagnie « Théâtre du Grenier » de Soissons (02). Mise en scène : Madeleine DELEU   Il s’agit de deux comédies en un acte, du célèbre dramaturge russe, qui mettent en jeu l’affrontement de propriétaires terriens. Proches des farces de Molière, ces pièces posent un regard d’une grande sensibilité sur le couple, avec en arrière-plan la quête du bonheur, sujet d’une éternelle modernité. Pour tout public- durée 1hDimanche 21 novembre à 15h« L’Amour au fil du temps » par l’association « SOFIA » de Beauvais (60)Mise en scène : Claude BIRK Récital de chansons françaises des années 50 à nos jours sur le thème de l’Amour, qui devrait rappeler de bons souvenirs à nos anciens ; alors pensez à y venir en famille sans oublier Papy et Mamie ! C’est un duo : lui est à la Guitare, elle, elle chante ! Accompagnés de trois danseurs de Tango et de Paso Doble, ils vous proposent une promenade au cœur de notre patrimoine musical (Edith Piaf, Charles Aznavour, Jeanne Moreau, Jacques Brel, et bien d’autres). Laissez-vous emporter par leur complicité… Pour tout public – durée 1h30Dimanche 21 novembre à 16h30Clôture de « Saint-Maximin sur scène » Vote du public pour la pièce « coup de cœur » ; les résultats seront recueillis et dépouillés publiquement. Une récompense sera remise, également publiquement, par Monsieur Macudzinski, Maire de Saint-Maximin, à la compagnie plébiscitée par le vote. Remerciements publics à toutes les personnes ayant œuvré à la préparation et à la mise en œuvre de cette 6ème édition du festival « Saint-Maximin sur scène ». Si les règles sanitaires l’y autorisent, l’après-midi s’achèvera autour du verre de l’amitié offert par la Mairie de Saint-Maximin à toutes les compagnies présentes au festival et à tous les professionnels et bénévoles impliqués dans la réussite de cette opération culturelle annuelle. Fin prévue aux alentours de 18h.                                 ---------------------------------------------Jusqu’au 30 juin 2022:Sur présentation d’un billet de spectacle du festival « Saint-Maximin sur Scène » 2020, la visite guidée de la carrière souterraine jouxtant la salle de spectacle sera proposée, aux jours et créneaux horaires habituels de la Maison de la Pierre, au « tarif festival » de 5€ au lieu de 6,50€. « Voyage au centre de la Pierre » : De la science minérale à l'édification des monuments les plus célèbres, nous vous invitons à la découverte d'une richesse aussi illustre que méconnue : le patrimoine de la Pierre. Une surprenante expédition au cœur des mondes souterrains vous y attend ! Vous plongerez dans les carrières souterraines tracées par les artisans de l'ombre qui ont contribué à la richesse de notre aventure architecturale. Hors du temps, vous naviguerez dans un univers de silence, avant que la lumière du jour ne vous rejoigne... Pour tout public- Durée : 1h (prévoir des vêtementsLire la suite
Inscription à la Newsletter
Je consens à ce que mon adresse mail serve à l'envoi de la newsletter.
{emailcloak=off}